usedSoft
usedSoft OnlineShop

S’inscrire depuis son bureau
Profiter des tarifs spéciaux pour les administrations.

Découvrir en un seul clic les tarifs pour les administrations et les distributeurs.


usedSoft OnlineShop

Shop in 4 Sprachen

CINQ langues, un seul objectif : faire des économies en quelques clics !

 

www.usedSoft-Shop.com

 

Trois nouvelles langues et toujours parfaitement compatible avec tous les terminaux, comme les PC, les smartphones et les tablettes. 

Économisez jusqu'à 50 % lors de votre achat de logiciels.

Contrairement à presque tous les autres produits, le logiciel ne s'use pas. Les acheteurs de logiciel d'occasion obtiennent exactement le même produit que celui de l'acheteur initial - mais à des conditions nettement plus avantageuses. Pourquoi alors devriez-vous dépenser beaucoup d'argent pour quelque chose que vous pourriez recevoir chez usedSoft à un prix nettement inférieur?

usedSoft vous propose constamment tous les logiciels standards courants de Microsoft et Cie pour un prix jusqu'à 50 % du prix neuf. Une offre qui a déjà séduit plus de 9.000 sociétés allemandes et à l'international, dont Rewe, Salzburger Flughafen GmbH (aéroport de Salzbourg), Neckermann mais aussi les administrations telles que la ville de Munich.

Mais avec usedSoft, vous pouvez non seulement économiser de l'argent, mais vous pouvez aussi gagner de l'argent : Vendez vos logiciels "mis au placard" et transformez les licences en trop en espèces.

Que vous vouliez achetez ou vendre des licences : Chez usedSoft, vous êtes toujours à la bonne adresse.

Nouvelles

22.03.2017
Achat Public.info : Logiciels : achetez malin, achetez seconde main

Autorisé depuis 2012, l’achat de licences de logiciel d’occasion permet de faire des économies allant de 30 à 80 % par rapport au prix du neuf. [...] Acheter vos logiciels d’occasion, y avez vous déjà pensé ? Dans un contexte de restriction budgétaire, recourir à l’occasion peut être une bonne idée pour les  personnes publiques. « L’achat de licences de logiciels de seconde main permet de réaliser entre 30 et 80%  d’économies en fonction du produit et de la version par rapport au prix du neuf », assure François-Xavier Beauval, manager de Usedsoft France, l’un des principaux fournisseurs de logiciels de seconde main. N’ayez aucune crainte, la pratique est légale. [...]

Lire l'article

20.03.2017
Distribitique : UsedSoft profite de l'engouement grandissant pour les logiciels d'occasion

La filiale française de l'allemand UsedSoft a enregistré des ventes en hausse de 26% en 2016. Spécialisé dans les logiciels d'occasion, le revendeur bénéficie notamment d'une demande accrue des organismes publics. [...] « Le secteur public est très sensible à l'argument financier et donc au fait que les tarifs de nos logiciels d'occasion soient en moyenne de 30% inférieurs à ceux des produits neufs », explique François-Xavier Beauval. S'ajoutent aussi des intérêts pratiques comme le fait qu'acheter des logiciels d'occasion permet plus souvent aux organismes publics de ne pas dépasser une enveloppe de 25 K€, seuil au-delà duquel le déclenchement d'une procédure d'appel d'offres nécessitant des ressources et du temps est nécessaire.

Lire l'article

16.03.2017
L’Informaticien : Les logiciels d’occasion très demandés par le secteur public

[...]Rencontré en avril 2016, le directeur France de usedSoft François-Xavier Beauval nous faisait part à ce propos des réticences des collectivités locales à envoyer des documents dans le cloud. Et la situation ne s’est pas arrangée depuis l’été dernier, avec une circulaire les forçant à utiliser un « cloud souverain » sans savoir précisément ce que cela veut dire…  En attendant, les organismes publics sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les logiciels d’occasion à en croire usedSoft. « Parmi les nouveaux contrats, la part des organismes publics représente un peu plus d’un client sur six (17%) », précise François-Xavier Beauval. Ces seuls organismes représentent 26,5% du chiffre d’affaires 2016 ! [...] Evidemment, la possibilité de réaliser des économies (jusqu’à 50% affirme usedSoft) est le premier argument pour ces collectivités et organismes publics.

Lire l’article