usedSoft : une croissance des ventes qui ne connait pas la crise sanitaire

Au cours de l’exercice 2020, la demande auprès du pionner du logiciel d’occasion usedSoft s’est révélée étonnamment forte. Le chiffre d’affaires du groupe commercial d’envergure internationale spécialisé dans les logiciels est même allé à l’encontre de la tendance du secteur en étant à la hausse.

Alors que le marché du logiciel en général a connu jusqu’à 4 pour cent de recul en 2020, année marquée par la crise sanitaire (source : Statista), chez usedSoft, la vente de logiciels standard d’occasion a augmenté de plus de 3 pour cent. Le chiffre d’affaires total du groupe usedSoft est passé de 24,8 millions d’euros en 2019 à 25,6 millions en 2020.

« La croissance relativement faible est imputable à la prudence du marché au début de la crise sanitaire » souligne Peter Schneider, fondateur et dirigeant de usedSoft. « Les ventes n’ont toutefois mis que quelques mois à repartir et ont depuis connu une augmentation constante, ce qui nous permet d’être confiants sur le fait de bientôt revenir aux taux de croissance que nous connaissions avant ». Ces dernières années, usedSoft enregistrait des taux de croissance à deux chiffres.

Comme les années précédentes, la croissance chez usedSoft repose en premier lieu sur la numérisation systématique des opérations commerciales. Unique fournisseur de renom du secteur, usedSoft dispose d’une boutique en ligne professionnelle et automatique sur laquelle les clients usedSoft peuvent acheter leurs logiciels en quelques clics. La commande est entièrement automatisée : commande, paiement, octroi des licences et livraison se déroulent dans une même opération. « Une offre que de plus en plus de clients découvrent, renforcée l’année dernière par la crise sanitaire » constate Peter Schneider. « Dans l’ensemble, nous enregistrons régulièrement des taux de croissance à deux chiffres sur les ventes en ligne, de l’ordre de 50 pour cent et plus les années normales. C’est là que réside l’avenir du commerce du logiciel d’occasion. »

Ainsi, au cours du dernier exercice, les ventes en ligne de usedSoft ont augmenté de 14,5 pour cent, un chiffre supérieure à la moyenne. Par ailleurs, quelque 800 nouveaux clients attirés par le biais de la boutique usedSoft sont venus s’ajouter aux 1 200 ayant intégré la base de données au cours de l’année dernière. Près de la moitié des 16 000 clients que compte actuellement usedSoft achète via la boutique en ligne. « Une tendance à la hausse », souligne Peter Schneider.

Pour l’autre pilier de l’activité usedSoft, à savoir la vente à l’international, l’accent est également mis sur la commercialisation numérique. usedSoft commercialise ses logiciels en Suisse ainsi que dans toute l’UE. Outre la Suisse, la France, l’Italie, le Benelux ainsi que les pays scandinaves et d’Europe centrale constituent les principaux marchés. Des marchés où l’année dernière, le chiffre d’affaires a plus augmenté qu’en Allemagne. « Une évolution qui s’explique par le fait qu’en 2020, nous avons regroupé et considérablement renforcé nos activités commerciales internationales » selon Peter Schneider. « L’Europe constitue pour usedSoft un potentiel de croissance considérable ». La boutique en ligne usedSoft est proposée en anglais, en français et italien.

usedSoft a été fondée en 2003 par Peter Schneider et fut le premier fournisseur de logiciels d’occasion, contribuant à ce titre à développer et établir ce marché. Les économies réalisées lors de l’achat de licences déjà utilisées peuvent atteindre 50 pour cent du prix de vente. Une licence d’occasion a pour l’acheteur la même valeur qu’une neuve car à la différence de nombreux autres produits, le logiciel ne s’use pas. Sur le marché de l’occasion, les entreprises et administrations ont la possibilité d’acheter des logiciels moins cher mais également de vendre leurs licences excédentaires et de les retransformer en liquidités.

Notre clientèle inclut entre autres les sociétés Alete, s.Oliver, Segafredo, Roederer, l’aéroport de Munich, un des meilleurs clubs de football de la première division allemande de football ainsi que diverses caisses d’épargne et divers cabinets d’avocats. Le cœur de l’activité est constitué par les logiciels informatiques de Microsoft et d’Adobe. Les membres du conseil d’administration de l’entreprise sont Hans-Olaf Henkel, ancien PDG d’IBM Europe et Manfred Schneider, ancien dirigeant de Bayer.